Le sénateur Ngo demeure préoccupé par les droits de la personne au Vietnam après la visite du premier ministre Trudeau dans le cadre du sommet de l’APEC

Le sénateur Thanh Hai Ngo a publié aujourd’hui la déclaration suivante concernant le voyage du premier ministre Justin Trudeau au Vietnam :

« Hier, le premier ministre Trudeau a conclu sa visite au Vietnam, où il a participé à la rencontre des dirigeants du Forum de la Coopération économique de la zone Asie-Pacifique (APEC).

À Hanoi, le premier ministre a rencontré des dirigeants vietnamiens, dont le premier ministre du Vietnam, Nguyễn Xuân Phúc, pour discuter de commerce et d’investissement, de développement, des droits de la personne et des liens entre nos deux peuples, ainsi que d’autres questions bilatérales.

Les droits de la personne

Je suis heureux que le premier ministre ait insisté sur l’importance du respect des droits de la personne au Vietnam au cours de la rencontre bilatérale. Toutefois, on ne sait toujours pas s’il a soulevé les questions que mon bureau lui avait signalées, comme la libération des prisonniers politiques, la réforme judiciaire, le harcèlement des citoyens par des policiers en civil, la répression des activités religieuses et l’oppression des activistes environnementaux à la suite de l’hécatombe de poissons causée par la société Formosa.

La déclaration commune du Vietnam et du Canada

Pendant le voyage du premier ministre, le Canada et la République socialiste du Vietnam ont publié une déclaration commune sur l’établissement d’un partenariat global. Dans cette entente non contraignante, le volet sur les droits de la personne est à la fois vague et contradictoire, car il engage seulement les deux pays à promouvoir les droits de la personne « conformément à leur constitution et à leurs engagements internationaux respectifs ». Malheureusement, cette entente va à l’encontre de la Charte des Nations Unies et la Déclaration universelle des droits de l’homme en donnant au Vietnam amplement de latitude pour prendre des mesures oppressives contre toute forme de dissension ou d’opposition à l’égard du Parti communiste du Vietnam.

La communauté vietnamienne du Canada

Le premier ministre a aussi déclaré qu’il avait discuté de « l’importante contribution de la nombreuse diaspora vietnamienne qui vit au Canada au renforcement des liens entre les populations ». Dans le cadre de cette discussion avec les leaders communistes vietnamiens, j’espère que le premier ministre Trudeau a souligné que la communauté vietnamo-canadienne contribue à la démocratie, la diversité et à la prospérité du Canada.

Dans nos relations diplomatiques avec la République socialiste du Vietnam, nous devons nous rappeler les origines contemporaines de la communauté vietnamienne du Canada, qui est composée en grande partie de réfugiés qui fuyaient l’oppression communiste après la chute de Saigon en 1975. J’espère que le premier ministre Trudeau prendra bientôt le temps de rencontrer les Canadiens d’origine vietnamienne qui sont arrivés au pays en tant que réfugiés de la mer et qu’il en apprendra davantage sur leur long parcours vers la liberté. »

-30-

Citations :

« Je remercie la communauté vietnamienne du Canada et les nombreux défenseurs des droits de la personne pour les efforts constants qu’ils déploient pour promouvoir les droits de la personne, la liberté et la démocratie au Vietnam. Leurs voix ont trouvé des échos durant le sommet de l’APEC 2017 et ont permis d’envoyer un message puissant pour tous ceux qui ne peuvent être entendus au Vietnam. »

L’honorable sénateur Thanh Hai Ngo

« Pour que le Canada respecte ses priorités en matière de politique étrangère, le premier ministre Trudeau doit exiger que les normes internationales relatives aux droits de la personne soient mieux respectées pour cadrer avec le programme commercial progressiste qu’il souhaite promouvoir avec le Vietnam et d’autres économies de l’APEC. »
L’honorable sénateur Thanh Hai Ngo

Liens connexes

Articles pertinents




Comments are closed.

  • catégories

  • archives