24 avril, 2018

Aujourd’hui, le sénateur Thanh Hai Ngo a fait la déclaration suivante au sujet de l’adoption d’une motion du Sénat exhortant le gouvernement à prendre les mesures qui s’imposent pour désamorcer les tensions et ramener la paix et la stabilité en mer de Chine méridionale :

Par l’adoption de cette motion, le Sénat exprime ses inquiétudes envers l’attitude de plus en plus hostile de la Chine en mer de Chine méridionale, et presse le gouvernement du Canada d’adopter une position de principe à l’égard de l’un des plus importants conflits géopolitiques de notre époque.

Au terme de deux années de débats, le Sénat envoie un message clair à la Chambre des communes et joue son rôle de chambre de second examen objectif sur une affaire de politique étrangère dans laquelle les menaces de la Chine envers l’ordre mondial, l’état de droit et la démocratie ne peuvent être ignorées.

À la suite d’un vote par appel nominal (43 voix pour, 28 contre et 6 abstentions), le Sénat demande au gouvernement canadien de prendre l’initiative d’inviter toutes les parties impliquées dans le conflit en mer de Chine méridionale à :

a) reconnaître et à faire respecter le droit de navigation et de vol garanti par le droit international coutumier et la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer;

b) cesser toute activité qui compliquerait ou exacerberait les différends, telle que la construction d’îles artificielles, les revendications de territoires et la poursuite de la militarisation de la région;

c) respecter toutes les initiatives multilatérales antérieures en vue de la résolution de différends et à s’engager à mettre en œuvre un code de conduite contraignant;

d) s’engager à trouver une solution pacifique et diplomatique aux différends qui soit conforme aux dispositions de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer et respecte les ententes de règlement conclues par la voie de l’arbitrage international;

e) renforcer les efforts visant à réduire considérablement les impacts environnementaux des différends sur le fragile écosystème de la mer de Chine méridionale.

Le Canada doit jouer un plus grand rôle en mer de Chine méridionale – une région vue comme une plaque tournante du commerce mondial et un creuset de conflits qui influenceront le cours du XXIsiècle –, surtout en tant que signataire de l’Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste.

Le gouvernement ne peut se permettre d’ignorer les nouvelles réalités à l’origine des différends en mer de Chine méridionale. Il doit soutenir activement ses alliés diplomatiques qui œuvrent en faveur de la justice, du respect de la liberté de navigation et de la primauté du droit.

– 30 –

Renseignements :

Bureau de l’honorable sénateur Thanh Hai Ngo
613-943-1599
ThanhHai.Ngo@sen.parl.gc.ca
www.senatorngo.ca
@SenatorNgo


Informations supplémentaires :