Le sénateur Ngo déplore l’arrestation de l’éminente activiste pro-démocratie Pham Doan Trang

[Pour diffusion immédiate] – Le 13 octobre 2020

Le sénateur Thanh Hai Ngo a publié aujourd’hui la déclaration suivante en réponse à l’arrestation de l’activiste Pham Doan Trang, à Hô Chi Minh-Ville, au Vietnam.

Toute l’hypocrisie du régime socialiste vietnamien a été mise en évidence lorsque la police de Hanoï a arrêté l’éminente auteure et activiste pro-démocratie Pham Doan Trang pour « propagande contre l’État », quelques heures seulement après la tenue du dialogue annuel sur les droits humains entre le Vietnam et les États-Unis, le 6 octobre 2020.

Les accusations portées contre Mme Trang (qui relèvent de l’article 117 du code pénal du Vietnam relativement à « fabrication, stockage, diffusion d’informations, de matériels, d’objets dans le but de s’opposer à l’État de la République socialiste du Vietnam »), pourraient lui valoir jusqu’à 20 ans d’emprisonnement, si elle est reconnue coupable. Sa détention l’expose presque assurément à un risque imminent de torture et de mauvais traitements. Ce n’est malheureusement pas la première fois que les autorités vietnamiennes visent Mme Trang pour le travail qu’elle accomplit. Auteure reconnue internationalement, gagnante du Prix Reporters sans frontières 2019 pour la liberté de la presse et ardente critique des flagrantes violations de la liberté de la presse, de la primauté du droit au Vietnam et de l’inexistence de démocratie, elle est soumise à la persécution sévère et constante des autorités depuis son retour au pays en 2015.

Le fait que Mme Trang a rencontré des responsables au consulat américain à Hô Chi Minh-Ville pour discuter des violations courantes des droits de la personne au Vietnam illustre encore plus nettement l’impitoyable désespoir qui caractérise la répression qu’exerce le parti communiste à l’égard des droits essentiels et des libertés fondamentales universellement reconnus, comme la liberté d’expression. Il n’est que trop évident que cette arrestation n’est autre chose qu’une « tactique de la terre brûlée » employée pour réduire au silence et punir une fois pour toutes cette brave dissidente.

Je fais écho aux propos empreints de réalisme portant a réflexion qui furent exprimés par M. Phil Robertson, directeur adjoint pour l’Asie à Human Rights Watch, lorsqu’il a déclaré, et ce, à juste titre, que chaque jour que Mme Trang passe derrière les barreaux « est une grave injustice qui viole les engagements internationaux du Vietnam en matière de droits humains et qui déshonore le gouvernement ».

Le gouvernement du Canada, nos alliés démocratiques et les Nations Unies ont le devoir de protéger et faire respecter l’ordre international fondé sur les règles et d’exhorter la République socialiste du Vietnam à veiller à ce que ses actions soient conformes à ses obligations et engagements internationaux en matière de droits de la personne. Nous devons nous unir pour demander la libération immédiate et inconditionnelle de Pham Doan Trang.

 

Renseignements

Bureau de l’honorable Thanh Hai Ngo

613-943-1599

ThanhHai.Ngo@sen.parl.gc.ca

www.senatorngo.ca

@SenatorNgo

 

Complément d’information

 Vietnam Detains Activist Hours After Human Rights Meeting With U.S.

https://rsf.org/fr/actualites/rsf-condamne-larrestation-de-la-journaliste-vietnamienne-pham-doan-trang

https://www.lefigaro.fr/international/vietnam-arrestation-d-une-ecrivaine-et-militante-des-droits-de-l-homme-20201007

Amnesty International – Viêt-Nam. Une éminente défenseure des droits humains a été arrêtée et risque fortement d’être torturée

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/vietnam-rsf-condamne-larrestation-dune-c%C3%A9l%C3%A8bre-%C3%A9crivaine-militante-des-droits-de-lhomme/ar-BB19NFLk