Le 17 décembre 2015

Pour diffusion immédiate

 

Ottawa, le 17 décembre 2015 – Le sénateur Thanh Hai Ngo a émis aujourd’hui la déclaration suivante :

« Je m’inquiète vivement du fait que, le 16 décembre 2015, la police vietnamienne a arrêté l’avocat spécialiste des droits de la personne Nguyen Van Dai pour “propagande contre l’État de la République socialiste du Vietnam”, en vertu de l’article 88 du Code pénal. Le ministère de la Sécurité publique du Vietnam a porté ces accusations au moment où il retirait à l’avocat son permis d’exercer le droit et qu’il fouillait sa résidence. Les accusations font suite à une agression violente dont l’avocat et ses collègues ont été victimes après avoir tenu un petit atelier sur les droits de la personne.

Les autorités vietnamiennes devraient libérer Nguyen Van Dai immédiatement et retirer les accusations portées contre lui. L’arrestation de ce journaliste de renom, fondateur du Comité des droits de l’homme, connu pour ses critiques en ligne à l’égard du pouvoir et des politiques communistes au Vietnam, constitue le dernier incident d’une inquiétante série de mesures de répression contre ceux qui critiquent le gouvernement. Près de 130 autres prisonniers politiques, comme le père Nguyen Van Ly, M. Tran Huynh Duy Thuc, Mme Do Thi Minh Anh, M. Nguyen Quang Lap, M. Doan Huy Chuong et Mme Bui Thi Minh Hang, purgent actuellement de sévères peines pour avoir exprimé leurs opinons au Vietnam.

Cette répression inacceptable de la dissidence et les mesures directes prises contre les militants des droits de la personne pour “propagande contre l’État communiste” se produisent alors que le Parti communiste se prépare en vue de son 12e Congrès national le mois prochain, qui revêt une grande importance parce que ses trois principaux postes devraient faire l’objet d’un remaniement afin d’apporter des changements en matière de politique étrangère.

Le Canada ne doit pas minimiser la question des droits de la personne; il ne peut rester silencieux devant l’importante augmentation, en 2015, des cas d’intimidation et de violence contre les blogueurs et les militants des droits de la personne.

L’étroite collaboration qu’il développe avec le Vietnam dans le cadre d’accords commerciaux tels que le Partenariat transpacifique offre au Gouvernement Canada l’obligation d’agir en véritable champion des droits de la personne et en chef de file de la protection des droits de l’homme et de la promotion de la démocratie. C’est alors en guidant cette nation communiste à parti unique à travers des réformes que le Vietnam deviendra un état libre et démocratique. »

-30-

Pour en savoir plus sur la situation des droits de la personne au Vietnam, veuillez consulter :

Bureau du sénateur Thanh Hai Ngo

ThanhHai.Ngo@sen.parl.gc.ca

613-943-1599