Senator Ngo blâme partiellement le gouvernement communiste du Vietnam pour la mort des 39 ressortissants retrouvés dans un conteneur

[Pour diffusion immédiate]

Le 21 novembre, 2019

Le 23 octobre dernier, le monde apprenait avec stupéfaction que trente-neuf ressortissants Vietnamiens trouvèrent la mort dans un conteneur frigorifique près de Londres; ceci étant considéré comme l’une des catastrophes les plus meurtrières du Royaume-Uni en matière de trafic humain.

Nous savons maintenant que cette tragédie est traitée comme un incident de passage de clandestins puisque les victimes furent illégalement introduites par l’entremise d’un réseau de trafic humain. Dans leur quête de liberté, les victimes, 31 hommes et 8 femmes, sont mortes de froid. La plupart des victimes étaient de jeunes adultes, dont dix d’entre eux étaient des adolescents.

Il est extrêmement consternant et scandaleux que cet évènement se soit produit. Malheureusement, cette horrible tragédie en est seulement une parmi tant d’autres. La traite des personnes et le trafic de clandestins sont des catastrophes incommensurables, s’avérant un terrible fléau pour notre siècle. Un appel à l’action est primordial puisque ces situations horribles sont constamment à la hausse. On ne peut blâmer que les trafiquants de personnes et les passeurs de clandestins; ceci dépasse l’entendement alors que plusieurs acteurs sont fautifs. Bien que dans différents pays plusieurs personnes furent arrêtées en lien avec la mort de ces 39 victimes, le gouvernement communiste du Vietnam en est partiellement responsable. La situation au Vietnam est devenue si insoutenable, que les gens, dans leur quête de liberté et de respect des droits fondamentaux, ont recours à tout dans le but de fuir leur pays, quitte à mettre leur vie dans les mains de criminels.

À cause du climat de terreur et de peur qui règne au Vietnam, les Vietnamiens sont devenus extrêmement désespérés de fuir dans l’espoir de retrouver la pleine liberté. Des violations flagrantes des droits de la personne et emprisonnements arbitraires, au régime politique oppressif, aux circonstances économiques et sociales insupportables où les Vietnamiens n’arrivent pas à joindre les deux bouts, le manque d’opportunités d’avancement de carrière, aux catastrophes environnementales qui ne sont pas gérées de manière adéquate, et ainsi de suite, le gouvernement communiste du Vietnam a créée de telles conditions que les citoyens sont obligés, à contrecœur, de rechercher la liberté et une meilleure vie ailleurs.

Nos pensées et prières sont avec les familles et amis des victimes, avec tous ceux et celles qui fuient des régimes oppressifs, ainsi que toutes les victimes collatérales. Aux 39 victimes, puisse leurs âmes reposer en paix.

 

Pour plus de renseignements :

Bureau de l’honorable sénateur Thanh Hai Ngo
613-943-1599
ThanhHai.Ngo@sen.parl.gc.ca
www.senatorngo.ca
@SenatorNgo

Renseignements complémentaires:

Mises à jour- police d’Essex (en anglais seulement)